fbpx
Recherche

5 CONSEILS AVANT DE CONSTRUIRE VOTRE MAISON À ÉNERGIE POSITIVE

By 10 janvier 2020 janvier 13th, 2020 No Comments

 

5 QUESTIONS À SE POSER AVANT DE CONSTRUIRE votre MAISON À ÉNERGIE POSITIVE

Quel avenir pour la maison à énergie positive? 

Les normes de construction actuelles doivent répondre à la réglementation thermique 2012.

À l’heure où le rapport du GIEC est alarmant face à la situation de notre planète, la construction représente un enjeu de taille. L’énergie ne peux pas être puisée indéfiniment, il faut trouver d’autres manières de construire. Dans cette optique, la réglementation change (enfin) !

La Réglementation Thermique 2020, ou la RE 2020 (réglementation environnementale) est prévue et son objectif s’affine : dès fin 2020, toute nouvelle construction devra produire davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. Cet objectif repose sur le principe des bâtiments à énergie positive (BEPOS).

« Sur le plan de l’énergie quand une maison présente un budget domestique annuel créditeur au regard des dépenses effectuées pour satisfaire les besoins, on peut dire qu’elle est à Energie Positive. »

F.Tisserand avec Studio Jaouen

Vous l’avez compris, les maisons à énergie positive sont l’avenir. Le Studio Jaouen n’a pas attendu la réglementation pour s’y impliquer. Nous livrons en ce début d’année 2020 l’une des premières maisons à énergie positive de la région Occitanie !

Comment avons-nous procédé ? Quel a été le travail effectué avec notre bureau d’études thermiques? Comment lier design architectural et normes RT2020 ? Le dossier complet à découvrir très prochainement. 

Vous ne voulez pas louper ce dossier ? Inscrivez-vous à la liste d’attente :

Je m'inscris pour recevoir le dossier

En attendant, nous vous livrons nos 5 conseils pour construire votre maison à énergie positive d’architecte!

1 · L’importance de votre terrain

La conception bioclimatique doit partir de l’état des lieux et de son analyse pour concevoir intelligemment la maison.

L’orientation du terrain, ses pentes et ce que l’on appelle les masques (voisins, arbres…) ont une importance considérable dans le calcul des apports d’énergie et de la ventilation naturelle.

Il peut être intéressant de prendre connaissance des énergies disponibles proche du terrain.

Le potentiel d’un terrain n’est parfois pas visible par le quidam. N’hésitez pas à consulter l’avis d’un professionnel avant d’acheter un terrain.

2 · Quantifier et qualifier vos besoins en énergie

Pour s’assurer d’un bilan positif (en énergie), il faut déterminer votre future consommation.

Celle-ci découlera de votre manière de vivre.

Ainsi, pour pallier à toutes vos dépenses, la maison dite « positive » devra produire davantage que vous n’en consommerez.

Quelques points qui feront varier vos consommations :

  • Le nombre d’occupants
  • Votre temps d’occupation de la maison
  • Travaillez-vous à la maison ?
  • Votre température ambiante désirée
  • Besoin de recharger des voitures ou vélos électriques ?
  • et beaucoup d’autres…

Définissez donc votre manière de vivre et intégrez-le à votre cahier des charges. Les professionnels en prendront compte dans le calcul énergétique.

3 · Quel budget ?

Une maison à énergie positive pourrait être une maison très économique avec seulement une production énergétique supérieure à sa consommation. Dans ce cas, nous pouvons compter essentiellement le surcoût technique de l’installation qui sera amorti sur « x » années.

Pour aller au delà de la démarche, il faut imaginer une maison bien pensée avec des matériaux de qualité biosourcés qui ont souvent un coût d’achat et de mise en oeuvre plus importants.

Au départ, une maison à énergie positive est forcément plus chère qu’une maison standard.

Le travail avec le bureau d’études à partir des projections de consommation permet de définir un délai d’amortissement de l’investissement.

Une fois le délai d’amortissement passé, la maison développe une valeur immobilière patrimoniale et des revenus différés.

Chaque projet est unique. Pour une maison d’architecte, prévoir 2000€ à 2500 € HT du m2 (coût des travaux).

4 · Faire appel à des professionnels de confiance

La conception de ce type de projet demande un important travail théorique en amont.

Pour cela, l’approche doit prendre en compte le savoir-faire local des artisans pour s’assurer de la bonne mise en oeuvre du projet.

L’idéal est de vous entourer des professionnels suivant :

  • Un bureau d’étude thermique et environnemental
  • Un architecte sensible
  • Des artisans de confiance et expérimentés

5 · Lier design et écologie c’est possible !

Quels sont les atouts de ces maisons ? Elles ont de notre point de vue réussi à lier écologie et design !

S’inspirer de son environnement, adapter le design de votre maison, dessiner avec une volonté de s’implanter au mieux dans le paysage, c’est la volonté de l’architecte. Vous recherchez à lier la qualité et l’écologie ? Alors pensez à faire appel à un architecte.

Votre maison sera faite sur-mesure. Studio Jaouen vous propose une démarche personnalisée sensible à tous ces enjeux. Vous avez un projet ? Prenez contact

1 Maison à énergie positive ARBA exterieur

Maison de Veneux les Sablons – ARBA (Barache+Lamine)

Lieu: Ile de France
Matériaux de construction: le bois
Isolation: laine de bois
Concept: Impacter au minimum le jardin existant. C’est pourquoi aucun terrassement n’a été effectué et la maison repose sur des fondations sur plots.
Dispositifs énergétiques: panneaux photovoltaïques thermiques et électriques
Chauffage: poêle à bois et solaire.

À retenir: la volonté de préserver le jardin et le système de récupération d’eau de pluie pour l’arroser.

La maison bambou - Karawitz Architecture

La maison bambou – Karawitz Architecture

Lieu: Val d’Oise
Matériaux de construction: le bois et le bambou
Isolation: laine de bois
Concept: Les espaces sont modulables le long de la façade sud, permis par des cloisons déplaçables ou amovibles offrant la possibilité d’adapter les espaces aux besoins journaliers.
Dispositifs énergétiques: Panneaux photovoltaïques thermiques et électriques
Chauffage: poêle à bois et solaire.

À retenir : Pour se protéger du soleil la maison revêt une double peau en bambou ajourée au sud, qui par un système de panneaux accordéon permet d’adapter l’exposition au soleil de la maison.

llp-house-alventosa-morell

LLP-house – Alventosa-Morell

Lieu: Espagne
Matériaux de construction: Le bois et béton.
Concept: La maison est compacte, l’impact sur le sol est faible par le fait qu’elle soit en port-à-faux sur un mur en béton.
Dispositifs énergétiques: Panneaux photovoltaïques thermiques et électriques
Chauffage: Électrique

À retenir: Des rideaux sont disposés en façade sud pour se protéger du soleil. La ventilation naturelle mise en place dans ce projet permettant une thermique optimale quelque soit la saison.

A-cabin-«diogene-Renzo-Piano

A cabin «diogene – Renzo Piano

Lieu: Vitra campus
Matériaux de construction: le bois et aluminium.
Concept: prototype expérimental pour optimiser et stocker l’énergie et faire des test sur la gestion de l’eau.
Dispositifs énergétiques: panneaux photovoltaïques thermiques et électriques
Chauffage: poêle à bois et solaire.

À retenir: Le but de cette expérimentation est de trouver une forme d’habiter avec un impact 0, tout valoriser, tout récupérer et recycler. Des systèmes de récupération, de filtrage, de réutilisation et de chauffage d’eau sont testés pour parvenir à réduire encore notre consommation et notre gestion d’énergie.
Des circuits transformation et valorisation des déchets sont également pensés (broyeurs, composteurs..).
Le prototype est testé, ajusté pour être adapté et adaptable à tous les climats.

casa-cm-paolo-carlesso-et-simone-bossi

Casa-CM – Paolo Carlesso et Simone Bossi

Lieu: Italie
Matériaux de construction: le bois et fibro-ciment.
Dispositifs énergétiques: panneaux photovoltaïques thermiques et électriques
Concept: Les murs de la maison comprennent des panneaux de bois
imbriqués assemblés sans utiliser de colles. La structure interne est un cadre en acier, et l’extérieur se compose d’une façade ventilée en
fibrociment écologique.

À retenir: La ventilation naturelle permise par le fibro-ciment.
Prêter attention à l’origine des matériaux et à leur évolution dans le temps (vieillissement/ entretien).

Howland-Matthew-Barnett

Howland – Matthew Barnett

Lieu: Royaume-Uni
Matériaux de construction: liège
Concept: l’architecte a pris le parti de construire avec un seul matériau local. Tout son principe architectural est né de la matière. Le liège est un excellent isolant thermique et acoustique. La matérialité participe largement à l’ambiance intérieure et absorbe le bruit, lui conférant un calme considérable.
Chauffage: poêle à bois.

À retenir: Elle a un bilan carbone lié à sa production et sa construction extrêmement faible. 619 kgCO2e / m2 sur une durée de vie de 60 ans. C’est une maison recyclable!
Le matériau de construction est local.

Maison-Marly-Karawitz-architectes

Marly House- Karawitz

Lieu: Marly le Roi
Matériaux de construction: bois massif CLT préfabriqué
Concept: l’agence Karawitz propose au travers de ce projet de vivre au rythme de la rue sans craindre de se dévoiler ou de trancher avec le contexte où la maison s’inscrit.
Le bardage en mélèze pré-grisé attire l’œil du passant qui se perd dans les jeux de porosité mis en place dans ce bardage. L’intérieur de la maison, lui, tranche avec l’enveloppe extérieure, les murs bois à l’intérieur sont peints en blanc permettant d’augmenter la luminosité intérieure. Les matériaux de construction sont assumés et prennent part dans l’ambiance intérieure de la maison.
Un escalier en acier galvanisé marque la déambulation verticale. Des murs en béton brut de teinte claire sont laissés contribuant au caractère des espaces.
Chauffage: Poêle et solaire.

À retenir: Oser dévoiler et garder les matériaux bruts de construction pour construire l’ambiance du projet.

house-k-seilerlinhart-rasmus-norlander

House-K – seilerlinhart-rasmus-norlander

Lieu: Suisse
Matériaux de construction: Béton et bois.
Chauffage: Poêle à bois

Concept: Reprendre la forme typique du chalet Suisse.
À retenir: Une protection solaire permise par le débord de toit et aux volets en bois orientables.
Le point fort de ce projet se trouve au cœur de la maison, l’escalier desservant toutes les pièces est pris entre deux grands murs en pisé (terre pilée). Des poêles à bois sont adossés à ces murs, qui emmagasine la chaleur et la diffuse de manière constante. Un système ingénieux permettant d’avoir une thermique optimisée de la maison.

De ces inspirations nous pouvons retenir quelques points :

  • Capter les énergies gratuites, notamment le soleil, pour l’apport en électricité et thermique
  • Déterminer ses émetteurs de chaleur
  • Concevoir une ventilation naturelle pour éviter un système mécanique ou climatisation
  • Concevoir avec des matériaux sains (souvent les plus naturels) et biosourcés

Leave a Reply

Abonnez-vous pour recevoir les bonnes nouvelles

 

Vous êtes bien inscrit!